le Cancer

              
         Saison : Eté
         Secteurs : Diurne / Occidental
         Croix : Cardinale
         Élément : Eau
         Planète maîtresse : Lune
         Maison IV - Axe IV/X



Le Cancer est le premier Signe d'Eau du Zodiaque, il est symbolisé par un crabe ou une écrevisse. Vivant dans l'eau, c'est le signe de la sensibilité, des émotions, des affects en général. Il est intéressant de noter que ce Signe est créé par la Lettre Heith qui elle-même informe la Séphirah Tiphereth, au centre du Olam haYetsirah, le Monde de l'Eau, des affects...

Autre chose à noter, contrairement aux trois premiers Signes qui sont verticaux dans leur graphie et qui informent la partie supérieure de l'Arbre séphirothique, le Cancer possède quant à lui une graphie horizontale. Nous sommes bien ici dans le lieu de l'Existence, soumis aux forces astrales, stressantes. De plus, nous reconnaissons les "Eaux d'en-bas" et les "Eaux d'en-haut" dans la graphie de ce Signe, tout comme Tiphereth sépare le Monde du Mi et le Monde du Ma dans l'Arbre comme nous l'avons déjà vu.

Cette notion de barrière, propre à la Lettre Heith, se retrouve également dans la démarche latérale du crabe, comme s'il ne pouvait "aller de l'avant". C'est d'ailleurs la principale caractéristique de ce signe : le refuge dans le monde magique de l'enfance, la dépendance à la mère dans tout ce que cela englobe, au passé idéalisé. Le Cancer aimerait rester dans l'insouciance des premiers temps où il était "nourri" sans effort, dans le cocon familial. Dans l'illusion que la Vie pourvoira à tous nos besoins d'adulte...

Mais c'est vieillir sans grandir ! A force de se comporter comme un bébé qui se laisse nourrir par la vie, nous ne faisons pas face aux dépassements demandés par la vie d'adulte. Il nous faut entendre cela d'un point de vue spirituel... point de vue qui nous demande d'aller vers le Père... l'Esprit... de quitter nos zones de confort, nos illusions, notre foyer actuel... le Monde du Ma !

D'un point de vue spirituel, nous devons passer la "Porte des Hommes", devenir responsable, rigoureux, mature (dans le sens d'une maîtrise psycho-émotionnelle) ; autrement dit d'accepter de quitter nos nombreuses béquilles qui peuvent aussi bien être individuelle que collective. Le Cancer tout comme Heith nous demande d'aller de l'avant, vers l'inconnu, l'à-venir, de quitter le cocon certes sécurisant de la Matière, mais aussi sclérosant tout comme l'est la carapace du crabe... La paresse propre au Cancer finit par rendre stérile le Germe que nous portons tous, qui demande à croître !

Cependant, il est utile de se rappeler ce qu'est une peur infantile, la peur de l'inconnu. La barrière psychique et spirituelle face à laquelle nous sommes en Tiphereth ne peut se passer par la force... Le petit enfant spirituel que nous sommes a besoin d'être en confiance pour sauter au-dessus du ruisseau... Il est beaucoup question ici de peurs que nous projetons. Que va-t-il se passer si je quitte mes manières habituelles d'être, de réagir, de paraître... ? Que va-t-il se passer si je commence à penser par moi-même, parfois à l'encontre de la pensée collective dominante... ?

A ce moment, la carapace du Crabe peut devenir positive, nous rendant très résistant aux influences extérieures, notamment morales... De même, pour avancer vers l'inconnu, la participation à une communauté choisie d'êtres visant le même idéal de transformation peut être fort utile ; un nouveau Foyer en quelque sorte, mais où chacun s'efforce à devenir un adulte autonome et responsable, au risque sinon de retomber dans les mêmes travers que décris plus haut.

"Voici, oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux Pour des frères de demeurer ensemble !" (Ps 133)

"Quitter la Mère" pour "Aller vers le Père" demande donc du courage, de la rigueur, d'assumer nos désirs d'adulte, de devenir responsable, d'agir ici et maintenant plutôt que de sans cesse repousser le saut dans l'inconnu. Toutes ces qualités nous sont fournies par Mars, qui informe justement Tiphereth...
Et en même temps, ce dépassement de soi demandé par la Voie n'est pas obligé d'être exempt de douceur, d'empathie propre au Cancer...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire